ActualitésHôtellerie

Il a opte pour l’Algérie : Mariott International déclenche la guerre des étoiles

Après des années de désinvestissement, l’Algérie découvre le luxe et le haut standing. La guerre des «étoiles» va point déjà l’horizon et risque même de s’accentuer dans les prochaines années. Un signal fort qui reflète le potentiel de ce marché. Avec l’entrée en lice des grandes enseignes internationales, la capitale s’étoffera ainsi en nombre de lits, mais surtout cela relance la concurrence entre les différentes chaînes internationales.

C’est dans cette optique, qu’il faut mettre en exergue l’arrivée en Algérie du groupe américain Marriott International Inc. Ce dernier avait annoncé avoir tracé un programme de construction de 50 hôtels répartis dans plusieurs pays dont l’Algérie. Ce grand hôtelier mise sur le marché du tourisme algérien, qu’il estime être plus que prometteur après l’amélioration remarquable de la situation sécuritaire. L’entreprise envisage d’inaugurer d’autres hôtels en Algérie en 2018 après avoir inauguré en 2011 le « Renaissance Tlemcen Hotel».

Selon des sources, Marriott a de grandes ambitions pour l’Algérie. En premier lieu, il s’agit de Algiers Marriott Hotel (227 chambres) ainsi que l’Algiers Marriott Executive Apartments (180 appartements). Les deux résidences touristiques ont leur siége à Bab Ezzouar, juste à côté du centre commercial et des loisirs. L’Algérie fait donc partie du business plan de Marriott. L’hôtelier compte déjà un parc étoffé de 70 hôtels avec un total de 20.000 chambres répartis dans 12 pays. Marriott avait prévu depuis bien longtemps de s’implanter en Algérie.

Selon des spécialistes de la question hôtelière, cet engouement affiché par les grandes marques hôtelières envers l’Algérie est un signe révélateur du témoignage, qu’ils accordent à la confiance grandissante à la destination Algérie. Et en ouvrant la porte aux investisseurs, les pouvoirs publics sont désormais conscients au moins que la gestion hôtelière est un métier complexe qu’il faut laisser aux spécialistes.

En effet, les premiers critères de choix d’un hôtel sont les prix, la localisation, puis le classement. L’hôtellerie est touchée de plein fouet par les exigences des clientèles (multi-expérimentées, donc amenées à comparer les prestations). Ceux qui paient pour une prestation exigent de ne pas être déçus et savent parfaitement faire connaître leur déception, notamment sur des sites d’expression. Face à cette concurrence, plus que jamais la «guerre des étoiles» pointe déjà à l’horizon. La concurrence sera rude et le coup de starter est déjà donné.

Lamia Habib

Voir Plus

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close